Aujourd’hui, la commission européenne a condamné les groupes industriels Bayer et Zeon à payer une amende de 34,2 millions d’euros pour avoir formé un cartel de fixation de prix sur le marché d’un type de caoutchouc synthétique appelé NBR.
Le cartel a fonctionné entre 2000 et 2002, une période pendant laquelle l’entreprise allemande Bayer et la japonaise Zeon ont réussi augmenter et stabiliser les prix par une série de réunions ainsi que d’autres contacts illicites, selon ce qu’a expliqué le communiqué.

Lien externe

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR
Aviso de cookies